Bonne fête maman : focus sur Lylianna

Lylianna devenant la maman d'Alyssa et Jerod

 

Bonne fête maman(s) ! 

Mieux vaut tard que jamais, j’aimerais souhaiter une bonne fête à toutes les mamans. À cette occasion, j’ai voulu représenter une maman qui est très importante dans les Chroniques d’Eyridian : Lylianna, la mère adoptive d’Alyssa et Jerod.

Pour moi, être une maman ça s’apprend, et ça ne veut pas forcément dire « porter un enfant et le mettre au monde ». Il y a plein de personnes qui mettent des enfants au monde et ne se sentent pas parents. Non, être un parent, dans ma vision des choses, c’est faire partie de l’éducation de son enfant, le voir rire, sourire, pleurer, être là lorsqu’il a des problèmes, des questions, tenter de résoudre le monde et d’emmener son enfant dans les étoiles. Lylianna représente cette vision de la maternité. Elle a façonné les êtres que sont aujourd’hui Alyssa et Jerod, d’une façon dont ils n’ont même pas conscience, alors qu’elle n’a aucun lien de sang avec eux. Alors, bien sûr, chacun ira dans sa propre direction : mais elle leur a donné la même base d’amour et de rêve, et c’est le plus important.

Lylianna, avant d’être une maman, est une femme. Une Herboriste, plus précisément. Elle habite au creux d’une clairière, à l’orée de la Forêt Noire, et gagne sa vie en vendant des onguents, des potions et des remèdes aux habitants de la ville. C’est la plus grande spécialiste de contes et légendes en Eyridian.

Se retrouver avec deux enfants n’était pas prévu dans son programme… et pourtant, lorsqu’elle est tombée sur Jerod et Alyssa, une dizaine d’années avant que ne commence notre histoire, elle n’a pas hésité une seule seconde à les recueillir, puis à les élever comme si c’était ses propres enfants. Plutôt « maman-copine », elle considère que les petits doivent se forger leurs propres expériences… tout en flippant totalement pour tout et n’importe quoi ! Elle a de quoi se faire des cheveux blancs avec ces deux-là, toujours à braver l’interdit et à faire des blagues qui ramènent les voisins en colère sur son palier…

Mais Lylianna ne regrette rien. Avoir Jerod et Alyssa chez elle lui a permis à elle aussi d’évoluer, d’adoucir sa vision du monde, mais également de se lier avec les habitants de la ville, qu’elle ne voyait que de loin auparavant. Elle s’est angoissée, a pleuré parfois, beaucoup ri. Elle a vu partir Jerod, a senti son cœur se briser un peu lorsqu’il a passé la frontière. Elle a laissé Alyssa faire ce qu’elle voulait ensuite. Et ça va la mener beaucoup plus loin qu’elle ne le pense…

Un petit visuel avec quelques inspirations pour Lylianna.

Encore une fois, bonne fête à toutes les mamans, de sang ou de cœur. Courage à ceux qui ont perdu la leur. Un parent reste présent même s’il est parti rejoindre les étoiles.

(Désolée pour la qualité du dessin)