#MeetTheArtist

Depuis quelques semaines, le hashtag #MeetTheArtist parcourt la Toile, partagé par plusieurs dizaines d’artistes. Je suis sûre que vous en avez vu quelques uns ! Du coup bha, comme je suis un mouton, j’ai aussi participé à cette initiative. Le dessin a été réalisé avec des feutres uniPin Fine Line noirs pour le line. Côté couleurs, c’est de l’aquarelle Reeves, des


Les Chroniques d’Eyridian – BILAN

Bannière Alyssa

Il y a presque un an, aidée par les circonstances, je me jetais à l’eau et publiais ma première nouvelle, en format payant, sur Bookelis. J’avais un peu peur, je l’avoue, même si j’avais reçu beaucoup d’aide de mon petit frère et de mes bêta-lecteurs d’amour.

Cet article revient sur tout ce qui s’est passé depuis : une loterie, les retours des gens, les déboires et les difficultés de l’auto-édition, mais surtout, tout ce qu’il s’est passé de positif !


La Journée Internationale des Droits des Femmes (Harcèlement de rue)

En ce huit mars 2016, je voulais parler du harcèlement de rue ( le harcèlement dans l’espace public en fait, « de rue » ou « dans les transports » ou ce que vous voulez). Parce qie ça existe. Que même si votre sœur, votre meilleure pote, votre cousine, votre référente féminine ne l’a pas vécu, elle peut le subir à n’importe quel moment de sa vie. Même si elle a treize ans. Même si elle en a quarante.
Apprenons aux filles d’être fières de ce qu’elles sont, d’être fières de leur corps, fières de leur cerveau, fières de leurs réussites.


Calendrier de l’Avent et publication « surprise »

Mon calendrier de l’Avent, avec un dessin réalisé par jour, et l’annonce d’une publication surprise !!!


Bye Bye 2015 !

Bonjour bonjour les Kikilos ! Comment allez-vous ? Vous avez passé de bonnes fêtes de fin d’année ? C’est donc l’heure de dire définitivement au revoir à 2015 et d’accueillir 2016 les bras grand ouverts. Traditionnellement, c’est le moment de faire les voeux, et aussi le moment de faire le bilan de l’année passée… et


Huit jours plus tard…

Huit jours plus tard… je crois que les choses ont changé. On s’est échangé des regards, on a discuté sérieusement et gravement pendant toute la semaine. On a marché la tête basse, perdus dans nos pensées. On a parfois regardé par-dessus nos épaules, fait des blagues qui sonnaient faux, tourné en dérision des choses qu’on ne pouvait pas encore assimiler. Chaque matin, on passait devant des bougies et des bouquets de fleurs en l’honneur des disparus. Pour se rappeler.